Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Approche du roman arrow Lettres aux animaux
Lettres aux animaux
Travaux réalisés par l'Atelier d'écriture de Françoise Lacoste (2006/2007 - intervenant : Denis Montebello) à la façon de Romain Gary dans sa "lettre à l'éléphant" - in L'affaire homme (folio poche) :
Monsieur et cher Panda,
   
À mes yeux, Monsieur et cher Panda, vous représentez à la perfection tout ce qui est aujourd’hui menacé d’extinction au nom du progrès et de l’efficacité. L’Homme détruit les forêts et par la même occasion votre habitat naturel. Il diminue ainsi votre chance de survie. L’eucalyptus et le bambou se font rares, et ceux qui ont la notion de votre disparition vous enferment dans des cages pour que vous puissiez vous nourrir facilement et pour vous protéger des braconniers qui vous chassent en raison de votre fourrure merveilleuse. Vous correspondez pour moi à un être doux, bienveillant et pourtant menacé d’extinction par la folie des Hommes. Je vous connais pourtant peu mais je sais que votre fourrure sert de tapis à des millions de personnes qui sans la moindre gêne vous foulent avec orgueil comme s’il s’agissait d’un trophée.
De votre allure se dégage une impression de force et de puissance très forte. Mais vous ne pouvez rien contre l’envie de domination de l’Homme. La race humaine - ou une majeure partie - est insensible devant la beauté du monde, de la nature. Et même moi Monsieur et cher Panda n’ai pas la prétention de dire que j’ai les yeux plus ouverts. Et c’est un funeste présage. Vous êtes Monsieur et cher Panda le dernier individu.
    Veuillez accepter mes sentiments distingués.

    Lola
Image
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Monsieur et cher écureuil,
   
    Pour moi, Monsieur et cher écureuil, vous êtes le symbole même de l’agilité, de la rapidité et e la discrétion. Malheureusement, vous êtes menacé par la bêtise de l’Homme. Et oui, c’est Lui qui est la cause de la déforestation, d’une pollution qui tue la nature, la forêt, votre lieu de résidence. Mais pour moi, cher écureuil, il est impératif de vous préserver de l’extinction. Vous représentez la liberté, un éclair roux, signe de vie et d’espoir. Apercevoir un écureuil sautant d’arbre en arbre dans la forêt, n’est-ce pas merveilleux ? Et l’hiver, vous faites preuve d’une prévoyance unique pour pouvoir vous nourrir. J’admire votre courage à amasser ainsi glands et noisettes pour l’hiver, cette intelligence à économiser à la belle saison pour pouvoir subvenir à vos besoins quand le mauvais temps s’installe.
    Alors, Monsieur et cher écureuil, faites attention. Croyez-moi, vous êtes en danger, et, dans un avenir proche, il faudra vous battre pour survivre.
    Enfin, Monsieur et cher écureuil, il est crucial de vous protéger, vous et cette magnifique Nature, vous êtes le seul espoir de l’Homme, sa seule chance de survie.
    Votre ami bien sincère,

Guillaume
Image
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Majesté et cher lion

    Certes, vous rayonnez, vous m’éblouissez par cet éclat ardent de votre crinière. Vous représentez une certaine monarchie du dur pays d’Afrique où la chaleur foudroyante est interminable.
     Si le Roi Richard vous a choisi, c’est qu’il y a chez vous ce sentiment profond de protection et de volonté.
    Si Yvain vous a choisi, c’est que vous êtes synonyme de loyauté. Pour moi, vous restez toujours un sujet d’admiration de l’enfant que je suis ; l’enfant qui trouve injuste qu’un si noble animal soit cruellement bafoué, ridiculisé par l’espèce dominante qu’est l’Homme. Cher ami le lion, votre altesse, veuillez accepter les plus grands espoirs fondés sur vous par un petit garçon.

Clément
   
Image
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Lettre à l’ours

Monsieur et cher ours,

    À mes yeux, Monsieur et cher ours, vous représentez la liberté. Aujourd’hui, je le sais bien, les ours n’ont plus cette totale liberté. En effet, les bergers de ce monde ne vous apprécient guère. Mais quoi qu’il en soit, votre liberté reste ouverte.
    Les Hommes, cher ours, vous admirent. Pensez à tous ces enfants serrant votre copie dans leurs  bras. Cela ne vous promet-il pas un avenir riche en couleurs, peuplés de personnes qui vous aiment. Hélas ! Non ! Les Hommes sont bien trop cruels.
    J’aimerais vous voir, vous sentir près de moi, vous qui êtes raisonnable, sans ambition. Vous êtes par rapport aux êtres humains une forme de sagesse, vous ne profitez en aucun cas de votre puissance.
    Vous représentez pour moi, la joie de l’été. En effet, l’hiver, vous dormez, sans vous soucier du monde extérieur, des soucis de chacun.
    Tout n’est pas encore perdu !Qui sait, si nous ne nous rencontrerons pas, si les bergers un jour ne vous accepteront pas.
    Vous êtes Monsieur et cher ours, avec tout le respect que je vous dois, mon dernier espoir.
 
Zoé
 
Image
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Monsieur et cher Lynx,

    À mes yeux, Monsieur et cher Lynx, vous représentez à la perfection tout ce qui est aujourd’hui menacé d’extinction. On vous chasse pour votre fourrure, mais une fois votre espèce éteinte, quelles âmes innocentes pourront vous observer avec respect ? Le jour où une personne inconsciente des conséquences de son acte demandera à quelqu’un s’il vous a vu de ses propres yeux et que ce dernier baissera la tête, le monde vous oubliera.
    C’est après un dîner de famille, pendant une partie de scrabble dans laquelle je jouais avec ma mère car je ne connaissais pas très bien le vocabulaire et l’orthographe, que j’ai su que vous étiez mon animal fétiche. Ma mère tout en plaçant le mot LYNX, m’a expliqué que vous étiez un magnifique félin avec un pinceau de poils au bout des oreilles, un pelage tacheté et la taille d’une panthère. Je trouvais cela drôle et merveilleux à la fois. Je vous imaginais une tête de chat, un pelage de léopard et des pinceaux pour peindre. Maintenant, je sais qu’il n’en est rien de tout cela.
    Sachez, Monsieur et cher Lynx, que du plus profond de ma tombe au jugement dernier, je vous aimerai encore et toujours, pareil au premier jour où j’ai appris votre existence.
    Veuillez accepter l’amitié que vous dévoile une petite fille de 13 ans nommée Maëva.
 
Image