Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Documentation arrow Septembre 2007 : Edito
Septembre 2007 : Edito

Rappel : un  forum est à votre disposition pour réagir à propos du projet

Après les vacances d'été, l'équipe pédagogique du projet "Ubaba - Racines du ciel" est heureuse de vous retrouver sur son site.


Extrait d'un courrier reçu de M.Bianchi, (ex collaborateur du projet, muté à Bruxelles) :

"(...)Après un nouveau voyage harrassant dans un minibus bondé entre Chipoata et Mfuwe (6h30 pour faire 130 km!!!! et tout le monde rigole et fait preuve d'une patience infinie...) me voici aux portes du plus beau parc naturel de Zambie. C'est cher mais je vais y rester deux jours... J'espère voir beaucoup d'animaux... Il ne faut pas sortir la nuit de son chalet car les éléphants viennent se promener et peuvent être dangereux. Et surtout il ne faut pas aller au bord de la rivière à cause des crocodiles et des hippopotames, et il ne faut pas non plus sortir du camp car il y a des lions, un léopard, des hippos, des buffles et des éléphants autour et cela peut être très dangereux...."

La comédie musicale est toujours en gestation : vous pouvez en écouter quelques extraits (dont certains ont été réalisés avec le concours d'élèves de l'option musique) dans la rubrique comédie musicale de la catégorie actions pluridisciplinaires.

A signaler un numéro Hors Série de la revue Télérama, intitulé  "Bêtes et hommes" du nom de l'exposition qui se tiendra prochainement à la grande Halle de La Villette. On y trouve des articles sur les relations instaurées par l'homme vis à vis des espèces animales, souvent marquées par un rapport de suprématie que dénoncait déjà Gary dans "Les racines du ciel" par la voix de quelques uns de ses personnages.

Quelques phrases relevées au fil des articles :

1- (in "Ethologie, une science sensible" p.40 - Interview de Dominique Lestel)

"Tout animal, même une bactérie, est un sujet, car tout animal interprète le monde dans lequel il vit et aucun n'a jamais pu être caractérisé de façon satisfaisante comme un système mécanique."

"Les philosophes ont un autre problème. Nombre d'entre eux tiennent pour acquis le grand partage entre l'animal et l'humain, et s'appuient sur une vision de l'animal caricaturale. (...) Ma démarche consiste à repenser qui nous sommes en nous replaçant dans le vivant et non plus contre lui."

2- (in "L'art Africain" p.33) 

"Sur le continent africain, l'organisation de la nature repose sur un savant équilibre entre hommes animaux et esprits (...) La chasse, activité longtemps capitale pour la survie du groupe, illustre à merveille cette interaction entre les trois catégories. Un manquement au respect ou à l'équilibre des relations entre elles, et l'accident survient : blessure grave ou mortelle."

3- (in "Une journée au zoo" p.52)

"C'est perturbant d'imaginer que les zoos soient devenus les derniers refuges de certaines espèces sauvages disparues"

4- (in "Les animaux, ces étranges voisins" p. 6)

"A la grande question générale et abstraite des philosophes sur la frontière humanité-animalité, semble s'être substituée une nouvelle évidence : hommes et bêtes, nous sommes embarqués dans un même bateau qui ressemble de plus en plus à une arche de Noé sous climats déréglés, et sur lequel nous nos sauverons ensemble ou pas du tout."

Il est également possible de consulter l'article "Bêtes et hommes" dans le forum de discussion du site Gary.org 

 
< Précédent   Suivant >