Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Approche du roman arrow Automne 2012
Automne 2012

Quelques actualités sur les éléphants à l'occasion de la sortie d'un livre de Stéphanie Vergniault intitulé "Le dernier des éléphants", vanté en manchette par son éditeur comme "le combat de la fondatrice de SOS éléphants du Tchad". Il y a quelque chose de sincère qui se dégage de cet ouvrage en faveur de la cause des éléphants au Tchad, même si on est un peu frustré par un manque d'information sur les réflexions et le parcours personnel de l'Auteur - militante. Elle nous décrit assez précisément quelques passages de ses combats sur le terrain, aux prises avec le braconnage qui fait son lit des mentalités traditionnelles, des rivalités territoriales voire des jalousies politiques. Le recours au président Idriss Déby - en fût-elle la maîtresse ? (Elle le laisse entendre avec une pudeur ou modestie un peu ambigüe...) - est le plus souvent l'atout majeur dans son jeu de "défenseur des éléphants", ce qui n'enlève rien au mérite de ses allers et retours en brousse, terrain particulièrement incorfortable et risqué. Malgré l'évidente force de caractère du personnage, il pointe dans ce récit des passages émouvants, notamment  lorsque l'éprouvant combat pour sauver des éléphanteaux orphelins se solde par la mort des petits. 2012, 188 pages.

Image

Concernant la défense des éléphants, on ne saurait trop recommander l'excellent ouvrage de Pierre Pfeffer, déjà cité dans le dernier édito. Son "Vie et mort d'un géant - L'éléphant d'Afrique", dans la collection "L'odyssée" des éditions Flammarion, est un livre passionnant, œuvre d'un éminent spécialiste, qui évoque l'animal avec l'esprit exhaustif, éclairé, rigoureux, et néanmoins humaniste, du naturaliste de haut vol. Pierre Pfeffer  a été directeur de recherche au C.N.R.S., détaché au Museum d'Histoire Naturelle. Après s'être illustré vaillamment dans les rangs de la résistance, il s'est petit à petit intéressé et impliqué de plus en plus dans le combat pour la défense des éléphants. Les observations et constats de ce grand scientifique, doublés d'une iconographie remarquable, forcent l'admiration pour cette espèce et,  à la fin de l'ouvrage, le plaidoyer pour la sauvegarde de ces animaux vibre alors d'un ton émouvant, comme une alarme, avec un pessimisme que l'auteur tente de dissimuler derrière des ultimatums dont on peut penser, vingt ans après la parution du livre, qu'ils sont de plus en plus d'actualité... 1989, 191 pages.

Image

Bien entendu, les deux ouvrages cités précédemment font référence explicite au roman de Romain Gary "Les racines du ciel".

 
< Précédent   Suivant >